Le tribunal de Commerce de Meaux vient de valider le plan de continuation de l'entreprise H2D Didier Mary, située à Mary-sur-Marne en Seine-et-Marne. Depuis décembre 2014, l'imprimerie hélio et offset spécialisée dans la fabrication de périodiques à grand tirage et d'imprimés pour la grande distribution était en redressement judiciaire

Dirigé par Dominique Donghi, cet ancien fleuron de l'industrie graphique française, qui affichait en 2014 un chiffre d'affaires de 42,5 millions d'euros pour un résultat net de -1,6 million, évite donc la liquidation judiciaire grâce à ce plan qui prévoit l'étalement de ses dettes sur dix ans, rapporte l'hebdomadaire La Marne.

Baisse des salaires et réduction d'effectif 

Pour convaincre le tribunal de ses chances de remonter la pente, l’entreprise a mis en place des solutions drastiques. La masse salariale annuelle a été réduite passant de 17 à 11 millions d'euros selon Dominique Donghi cité par La Marne.
Pour arriver à ce résultat, les employés ont consenti à une baisse de salaires et ont renoncé à une semaine de congé payé. L'effectif a également été réduit. Entre départs volontaires et licenciements, 80 personnes ont quitté l'entreprise. Aujourd'hui, l'imprimerie compte 197 salariés.

L'imprimerie avait été rachetée par Dominique Donghi en 2011, au groupe Circle Printers détenu par un fonds de pension hollandais, alors qu'elle était, là aussi, en redressement judiciaire. 200 salariés sur les 460 avaient été licenciés.

Vous êtes ici : Home